Accompagner la croissance des pays africains au travers des services et produits de trade finance


Accompagner la croissance des pays africains au travers des services et produits de trade finance : une stratégie payante mais exigeante car axée sur la connaissance approfondie des acteurs et des filières
Le développement des échanges commerciaux avec les pays africains s’appuie notamment sur la qualité et la solidité des relations d’affaires entre les banques des exportateurs et celles des importateurs.
Le trade finance regroupe l’ensemble des services qui sécurisent les échanges commerciaux internationaux. C’est le cœur de métier de l’Union de Banques Arabes et Françaises - U.B.A.F., une institution de droit français disposant d’un réseau international et en relation avec près de 900 banques dans le monde ainsi qu’avec les principaux négociants de matières premières et sociétés exportatrices.
Le contexte réglementaire actuel, les exigences prudentielles, la fragmentation du secteur financier dans certains pays ainsi que la connaissance nécessaire des acteurs et des filières sont autant de facteurs qui peuvent inciter certaines banques à se désengager de l’activité de trade finance en Afrique.
De par son actionnariat, l’U.B.A.F. était historiquement concentrée sur le monde arabe. En 2014, La Banque a néanmoins choisi d’étendre son champ d’action en misant sur le continent africain.
En quatre années, les équipes commerciales ont ainsi noué des partenariats avec près de 130 banques au travers de 30 pays en privilégiant les relations globales avec les groupes panafricains mais aussi avec de nombreuses banques locales ou régionales. Nous apportons des solutions adaptées de financement et de sécurisation des opérations d’import – export en particulier liées aux secteurs de l’énergie, des biens manufacturés et d’équipements ainsi que des produits agro-alimentaires et pharmaceutiques.
Le réseau de l’U.B.A.F. (France, Japon, Corée, Singapour, Bangladesh, Algérie, Emirats Arabes Unis, Egypte) permet d’accompagner efficacement les échanges commerciaux entre les banques africaines et les fournisseurs étrangers. Le traitement des opérations et notamment des crédits documentaires s’effectue à Paris et dans nos agences implantées en Asie ce qui constitue incontestablement un gage d’efficacité et de réactivité.
Notre volonté est de nouer des relations d’affaires durables avec nos clients banques et entreprises en apportant une valeur ajoutée basée sur près de 50 années d’expérience du trade finance mais aussi sur notre connaissance des entreprises africaines et de leurs clients ou fournisseurs en Asie et en Europe.
Notre ambition est de devenir la banque de référence en Afrique pour les acteurs du négoce international.
Aymeric de Reyniès, Directeur Générral U.B.A.F.
ARTICLE PUBLIE DANS LA RUBRIQUE AVIS D EXPERTS JEUNE AFRIQUE SEPT. 2018

Financement & Financements Islamiques


FINANCEMENTS ISLAMIQUES

  1. La Finance Islamique à l’U.B.A.F.

  2. L’U.B.A.F. a une solide expertise dans les financements islamiques avec une expérience de plus de 20 ans dans ce domaine.

    Elle a été une banque pionnière en Europe à développer cette activité et à l’exercer à partir de la France dans le but d’accompagner ses clients du Monde arabe (banques islamiques).

    L’U.B.A.F. a désigné le Sharyah Review Bureau comme son conseiller Islamique afin de garantir à ses clients que les produits islamiques de l’U.B.A.F. sont structurés et traités conformément aux principes de la Shariah, aux exigences de nos régulateurs, et s’inscrivent dans nos règles de conformité interne.

    L’équipe de l’U.B.A.F. spécialisée dans les financements islamiques, est à votre disposition pour partager son expertise et vous proposer des solutions à vos besoins en termes de produits Islamiques liés au trade finance (notre corps de métier).

    Contact :Fadi NEHME – Responsable de la Finance Islamique fadi.nehme@ubaf.fr

  3. Conseiller Islamique

  4. Le Sharyah Review Bureau (SRB) est une société de conseil leader dans ce domaine avec une présence dans 12 pays répartis sur tous les continents. Le rôle du SRB est de fournir des services de conseil et d’audit dans le domaine des financements islamiques à des contreparties publiques et privées.

  5. Glossaire

  6. Murabaha

    Le Murabaha est un contrat de vente au prix de revient majoré d’une marge connue et convenue entre l’acheteur et le vendeur. Dans ce dernier cas, l’intermédiaire achète la marchandise du fournisseur, la lui paye comptant, puis revend à l’acheteur final la même marchandise moyennant une marge avec un paiement différé.

    Bai al Salam

    Le Bai al Salam est un contrat de vente à livraison différée. L’acheteur paie comptant au vendeur le prix négocié avec la promesse du vendeur de livrer le bien à terme. Ce contrat s’applique sur les biens agricoles ou manufacturés dont les quantités et les qualités peuvent être spécifiées et sans ambiguïté.

    Ijara

    L’Ijara / Ijara wa-iqtina (crédit-bail/leasing) est un contrat de leasing financier à moyen et long terme. Il implique l’achat par la banque d’un actif qu’elle loue à une entreprise pour une période déterminée. Le coût de la location est échelonné sur la période. A terme, le locataire peut exercer une option pour acquérir le bien. Ce produit concerne surtout les secteurs de transports routiers et aériens, mais aussi l’immobilier et la machinerie.

    Istisna

    L’Istisna est un contrat de financement du fonds de roulement d’une entreprise par une banque islamique. Il s’agit particulièrement d’un financement de travaux d’ingénierie et de matières premières qui interviennent dans la fabrication des produits destinés à la vente. Ce contrat peut également concerner le financement de biens, tels que l’électricité et le gaz, qui ne peuvent pas être pris en compte par des contrats de leasing (Ijara).

    Mudaraba

    Ce terme désigne le contrat conclu entre un ou plusieurs investisseurs qui fournissent le capital (rab el mal) et un entrepreneur qui assure le travail nécessaire pour utiliser ces fonds (mudareb). Suivant cette définition, la banque islamique peut intervenir, soit en tant que mudareb si son rôle consiste à placer les capitaux pour le compte des investisseurs, soit en tant que rab el mal si elle vient à participer à une opération organisée par une autre banque exerçant la fonction de mudareb. Dans le cadre du premier rôle, ci-dessus mentionné, l’intervention de la banque mudareb s’effectue sans recours sur elle (excepté en cas de négligence), le risque étant supporté par les investisseurs, et le profit partagé entre ceux-ci et le mudareb selon une formule pré-agréée.

    Musharaka

    La Musharaka (partenaire actif) est un contrat entre deux parties (ou plus) pour le financement d’un projet. Les pertes et profits sont distribués au prorata des contributions respectives au capital. Ce produit concerne notamment des activités commerciales ou de production à long terme.


AUTRES FINANCEMENTS

Financement d'Opérations de Trade

Votre besoin
Vous êtes exportateur et vous souhaitez :
  • Etre accompagné dans le financement d’achat de marchandises et/ou de fret,
  • Vous êtes une banque émettrice et vous souhaitez :
  • Obtenir un délai supplémentaire dans le règlement de la lettre de crédit émise par votre établissement.
  • Notre offre

    Pour chacun de vos besoins, l’U.B.A.F vous accompagne dans le financement de vos contrats.

    Différents types de financement sont envisageables :

    • Financement adossé à une remise documentaire Export gérée par nos soins,
    • Financement adossé à un crédit documentaire Export confirmée par l’U.B.A.F.,
    • Post-financement selon les besoins de nos correspondants bancaires,
    • Ligne de financement relais (dans le cadre où les termes de paiement à l’export sont plus longs que ceux à l’import).

    En privilégiant l’U.B.A.F., vous bénéficiez d’une étude adaptée à votre besoin.